Pessimistic youth?/ Une jeunesse pessimiste?

This morning I was grading some exams from a class at the university. The theme for the last semester was ‘Utopia or Dystopia.’ Utopia as in ‘Lost Horizon’ and Dystopia as in ‘1984’ or ‘Hunger Games,’

On their end of semester exam I gave them a writing exercise. They imagine a situation where they have the privilege of being part of the first trip in a newly developed time machine. Their destination is 100 years into the future.

They arrive, they open the door of the time machine and…what do they discover? Utopia or dystopia, in 150 words.

In recent studies France ranks almost at the bottom as one of the most pessimistic countries on earth. And my class was an interesting mixture of young people, 5 Chinese (there have been a lot of Chinese students in French universities in the last few years), 4 Africans and 2 French.

I was pretty sure the French would discover a dystopia upon leaving the time machine and I was curious how the others would react. I thought the Chinese might be optimistic seeing how their country is experiencing such growth and development and accomplishing feats such as putting a rover on the moon. I wasn’t sure which way the African students would go. They might feel hope studying in France but when they look at their home countries it might be harder to feel hope.

So I sat down this morning and starting reading their ‘experience’ in coming out of the time machine. Out of 11 students there was one person, a Chinese student, who discovered a utopia. All the others discovered various states of dystopia. A black, bleak world from pollution was a common theme as was lack of food and water. Several spoke of totalitarian governments. One was more creative with mutated rats running Paris like humans, after a nuclear war. And another surprised me with humans reduced to slavery after an alien invasion.

Fortunately one student, upon leaving the time machine, found lakes of crystal clear water and many trees in the middle of the city, fresh air and no sign of pollution. This future world seemed to get its energy from solar power and they had developed a technology to travel quickly without cars and planes.

Thank you, Lin, for your ray of hope this morning!

Why so much pessimism among our young people?

It must be tough being a young person today. You can work hard to get a Master’s degree or even a PhD but you can’t be sure to find a job. And you are easily turned down in interviews because you are ‘over-qualified.’

And when you do get a job and want to buy a house or an apartment, you still need your parent’s signature to guarantee your loan, which will be for 30 years or more.

And when you think of your future you wonder what’s going to happen to you when you retire. The present generation can’t be sure of getting good retirement benefits and for your generation it can only get worse as there will be less people working to support a growing retirement age population.

And these young people, who have grown up with incredible technology which promises a better future, look at the world around them and they don’t see technology creating a better world. They turn on the news and it’s wars, famines, economic crisis…

I think our society has been so focused on technology and an intellectual, scientific education as the means to make our children’s lives better that we haven’t given them what they really need; lots of love, to make them feel secure, and an education on how to be at peace with themselves and others. That might give them hope about their lives.

Look at this article on how meditation was used to change the atmosphere in a very bad middle school in San Francisco.

http:// http://www.sfgate.com/opinion/openforum/article/Meditation-transforms-roughest-San-Francisco-5136942.php

It’s time for us to change the way we’re educating our children. Our young people should be full of hope, with dreams of being the next Mother Teresa or the next Nelson Mandela or the next Steve Jobs or the next Marie Curie. Let’s help our young people feel that there are no limits. They should feel that they can do anything they set their mind to!

Ce matin je corrigeais des examens d’un cours à l’université. Le thème pour le dernier semestre était l’Utopie ou  la Dystopie. L’utopie comme dans ‘La Cité de Dieu’ et la dystopie comme dans ‘1984’ ou ‘Hunger Games.’

Dans leur examen pour la fin du semestre j’ai donné un exercice écrit. Ils devaient imaginer une situation où ils ont le privilège de faire partie du premier voyage dans une machine à voyager dans le temps. Leur destination est 100 ans dans l’avenir.

Ils arrivent, ils ouvrent la porte et…qu’est qu’ils découvrent? L’utopie ou la dystopie, en 150 mots.

Dans des études récentes la France se place presque en bas dans le classement des pays les plus pessimistes de la terre. Et mon cours était un mixte intéressant de jeunes, 5 chinois (il y a beaucoup de chinois dans les fac françaises depuis quelques années), 4 africains et 2 français.

J’étais presque sûr que les français découvriraient une dystopie en quittant la machine à voyager dans le temps et j’étais curieux comment les autres réagiraient. Je pensais que les Chinois pourraient être optimistes vu que leur pays expérimente tellement de croissance et de développement et qu’il fait des grands accomplissements comme mettre un rover sur la lune. Je ne savais pas comment les Africains pourraient réagir. Peut-être qu’ils se sentent optimistes de faire leurs études en France mais quand ils regardent leurs propre pays ils peuvent  se sentir plus pessimistes.

Donc je me suis assis ce matin pour lire leurs “expériences” en quittant la machine à voyager dans le temps. Sur 11 étudiants il y en a eu un, un Chinois, qui à découvert une utopie. Tous les autres ont découvert des variantes d’une dystopie. Un monde morne et noir à cause de la pollution a été rencontré par beaucoup et aussi un manque de nourriture et d’eau potable. Plusieurs ont parlé d’un gouvernement totalitaire. Un, a été plus créatif en trouvant Paris habité par des rats mutants agissant comme des humains, après une guerre nucléaire. Et un autre m’a surpris avec l’humanité asservi après une invasion extra-terrestre.

Heureusement, qu’il y a eu un étudiant qui, en quittant la machine à voyager dans le temps, a trouvé des lacs d’eau claire et pure et beaucoup d’arbres au milieu de la ville, l’air frais et pas le moindre signe de pollution. Ce monde de l’avenir semblait puiser son énergie du soleil et les habitants ont développé une technologie pour voyager rapidement et simplement sans voitures et sans avions.

Merci, Lin, pour votre rayon d’espoir ce matin!

Pourquoi tellement de pessimisme dans nos jeunes?

Il doit être difficile d’être un jeune aujourd’hui. Vous pouvez travailler dur pour avoir un Master ou un doctorat mais vous n’êtes pas sûr de trouver un travail. Et vous êtes souvent rejeté dans des entretiens car vous êtes ‘sur-qualifié.’

Et quand vous trouvez un travail et que  vous voulez acheter une maison ou un appartement vous avez toujours besoin de la signature de vos parents comme garant pour votre prêt, qui sera sur 30 ans ou plus.

Et quand vous pensez à votre avenir vous vous demandez ce qui va se passer quand vous prendrez votre retraite. Les retraités d’aujourd’hui ne sont pas sûrs d’avoir une bonne retraite et pour leur génération ça ne peut que s’empirer, avec moins de travailleurs pour payer les retraites de plus de retraités.

Et donc ces jeunes, qui ont grandi avec cette technologie incroyable qui promet de rendre un avenir meilleur, regardent le monde autour d’eux et ils ne voient pas que la technologie crée un meilleur monde. Ils allument les nouvelles et ils voient les guerres, les famines, les crises économiques…

Je pense que notre société était si concentrée sur la technologie et l’éducation intellectuelle et scientifique pour rendre la vie de nos enfants meilleure que nous ne leur avons pas donner ce dont ils ont vraiment besoin. Beaucoup d’amour, pour qu’ils se sentent en sécurité, et une éducation sur comment être en paix avec soi-même et avec les autres. Peut-être que ça leur aurait donné plus d’espoir dans la vie.

Regarder cet article qui explique comment la méditation a été utilisé pour changer l’ambiance dans un très mauvais collège à San Francisco.

http:// http://www.sfgate.com/opinion/openforum/article/Meditation-transforms-roughest-San-Francisco-5136942.php

Le temps est venu pour un changement dans la façon dont nous éduquons nos enfants. Nos jeunes devraient être rempli d’espoir, avec des rêves d’être la prochaine Mère Teresa, le prochain Nelson Mandela, le prochain Steve Jobs, la prochaine Marie Curie. Aidons nos jeunes à se sentir libre, avec une vie sans limites. Ils devraient penser qu’ils peuvent tout faire si ils sont décidés et prêts à travailler dur!

Advertisements

2 Comments

  1. Pingback: Pessimistic youth?/ Une jeunesse pessimiste? | browney237's Blog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s