Living abroad 1, France…/Vivre à l’étranger 1, La France…

I knew a wise man who once said everyone should experience living in and coming to appreciate three other countries during their life because it opens us up, makes us much more broad-minded and allows us to better understand other people and other cultures.

Well, I thought I was fairly open and broad-minded at the time so I didn’t feel especially concerned.

Then one day when I was working in New York, I met this nice young lady from France who was visiting friends. We got to know each other, she went back to France, we kept writing each other, we visited each other and, finally, we got married.

She had a good job in France and I had been something of a ‘jack of all trades’ so I thought, why not go to France for around five years to discover her country and her culture and then we can come back to the US.

So off I went after six months of studying French. But with my evening classes I arrived in France incapable of speaking or understanding French.

Some people say there are three steps one goes through when moving to a new country. The first step is: Everything is wonderful! This is the honeymoon period when you look at everything starry-eyed. “Oh, look at that! They trim their trees like we trim our hedges!” The second step is: Everything is terrible. The honeymoon is over! Everything gets on your nerves. “What do you mean all the stores are closed on Mondays??? It’s a work day! What kind of country closes stores on Monday?” And, if you’re lucky, you reach the third step: “Hey, it’s different, but I can live with that.”

I know some foreigners who have been in France a number of years and they are still in the second step. They sometimes live in their home country in their mind, closely following what goes on there. And some don’t make enough of an effort to speak French. Learning the language is like opening a door to the people and the culture.

I must say that I passed rather quickly through the second step and came to accept France as it is. And my wise friend was right, I wasn’t as open and broad-minded as I thought and the experience has really changed me.

We all tend to be very nationalistic. My country is the best. The way we do things is the right way. If other countries understood us they would all adopt our way of doing of things.

Living in another country enables us to see there are other ways of doing things, other ways of seeing things and other ways of thinking about things.

After 25 years of living in France when I discuss politics or world affairs with American friends they will sometimes say things like, “You’ve lived in France too long.” As if I caught a virus or something, simply because I don’t see things their way. And the French still see me as being “too American,” because I don’t agree with everything over here.

The key point to this idea is to live in a foreign country, going on vacation doesn’t count. It’s when you live somewhere that you really get to know the people, the culture, the why behind why they are the way they are and why they do the things they do.

So if any of you get a chance to go live overseas, jump on it! Of course, it’s easier for young people with no children, but it’s never too late!

PS: About stores being closed on Mondays, it was very common when I arrived in France in 1984, although now many stores are open on Mondays. But even now if I want to go to a small store on a Monday, I phone first or check on internet…

Je connaissais un homme sage qui disait que chacun devrait  avoir l’expérience dans sa vie de pouvoir vivre dans  trois pays différents et d’arriver à les apprécier, car ça nous ouvre, ça nous rend plus large d’esprit et ça nous permet de mieux comprendre d’autres personnes et d’autres cultures.

Eh bien, je me trouvais comme quelqu’un d’ouvert et large d’esprit donc je ne me suis  pas trop senti concerné par cette idée.

Puis un jour quand je travaillais à New York, j’ai rencontré une jeune française qui était en visite. On a commencé à se connaitre, elle est repartie en France, on a communiqué par courrier, on s’est rendu visite et, finalement, on s’est marié.

Elle avait un bon travail en France tandis que moi, j’étais un touche-à-tout. Donc j’ai pensé, pourquoi ne pas partir en France pendant environ cinq ans pour connaitre son pays et sa culture et puis on pourra retourner aux USA.

Et je suis parti après avoir étudié le français pendant six mois. Mais avec mes cours du soir j’ai appris très peu et je suis arrivé en France incapable de parler ou de comprendre le français.

Certains disent qu’il y a trois étapes quand on déménage dans un nouveau pays. La première étape est: Tout est formidable! C’est la période de la lune de miel. “Oh, regardez, ils taillent leurs arbres comme on taille les haies chez nous!” La deuxième étape est: “Tous est terrible.” La lune de miel est terminée et tout est énervant. “Qu’est ce que vous racontez? Tous les magasins sont fermés le lundi??? C’est un jour de travail! C’est quoi ce pays où les magasins sont fermés le lundi?” Et si vous avez la chance, vous arrivez à la troisième étape: “Eh, c’est différent mais ça ne me gêne pas.”

Je connais certains étrangers qui sont en France depuis un certain nombre d’années et ils sont toujours dans la deuxième étape. Parfois ils vivent toujours dans leur pays d’origine dans leur esprit, suivant de près ce qui se passe là-bas. Et certains ne font pas assez d’effort  pour apprendre le français. Parler la langue est une porte d’ouverture sur le peuple et la culture.

Je dois dire que j’ai passé à travers la deuxième étape assez vite et je suis arrivé à accepter la France et les Français comme ils sont. Et mon ami était bien sage, je n’étais pas aussi ouvert et large d’esprit que je pensais et l’expérience m’a beaucoup changé.

Nous avons tous tendance d’être nationaliste. Mon pays est le meilleur. La façon dont nous faisons les choses est la bonne façon. Si les autres pays nous comprenaient ils adopteraient notre façon à faire.

Vivre dans un autre pays nous permet de voir qu’il y a d’autres façon de faire les choses, de voir les choses et de penser au sujet des choses.

Après 25 ans en France quand je parle de la politique ou des affaires internationales avec des amis américain parfois ils disent, “tu vis en France depuis trop longtemps.” Comme si j’ai attrapé un virus ou quelque chose d’autre, simplement par ce que je ne vois pas les choses comme ils les voient. Et les Français me voient “trop américain” car je ne suis pas d’accord avec tous qui se passent ici.

Le point clef dans cette idée est de vivre à l’étranger, passer du temps en vacances ne compte pas. C’est quand on vit quelque part que on peut vraiment commencer à connaitre le peuple et la culture, de comprendre le pourquoi derrière les questions: Pourquoi sont-ils comme ça? et Pourquoi font-ils les choses qu’ils font?

Donc, si vous avez l’opportunité de partir à l’étranger, sautez sur l’occasion! Bien sur c’est plus facile pour les jeunes sans enfants, mais il n’est jamais trop tard!

PS: Au sujet des magasins fermés les lundi, c’était très courant quand je suis arrivé en France en 1984 mais maintenant beaucoup de magasins sont ouverts. Mais même maintenant si je veux aller dans une petite boutique le lundi, je téléphone avant ou je regarde sur internet…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s