Parenting: On the job training/Etre parent: Formation sur le tas

What is more important in our lives than being parents? We are entrusted with this tiny, crying being who is 100% dependent upon us. And as this helpless being begins growing we are responsible to raise him or her up and teach him/her how to live a good life.

Are we ready to take on this great, challenging task when we find ourselves holding a baby for the first time? No, not at all. Do we receive any preparation or guidance on how to be a parent? Some more than others, but no one is really ready. Becoming a parent is a bit like being taught how to swim by being thrown in to a swimming pool: Sink or swim.

That’s what it sometimes feels like when you find yourself holding a crying baby at 3 am and you’ve changed the diaper and you’ve given the bottle and you’ve been walking around and singing and rocking for an hour but the crying won’t stop. Or, years later, when your adolescent cuts off communication and you’re not at all sure what’s going on in his/her life. You feel like you’ve been thrown in the deep end of the pool and you’re going under for the third time.

Because of this lack of preparation we really don’t know what we’re doing with our first child. Many of us are often too strict and that’s why almost every first child complains that the youngest is so spoiled and always gets what he/she wants and how it was never like that for him.

And it’s true. We didn’t know what we were doing, though, believe it or not, we were doing the best we could. We often preferred erring on the side of being too strict because we didn’t want to raise up spoiled brats. Then when number 2, number 3 and maybe others, came along, we started to realize that maybe it wasn’t necessary to be so strict.

So on behalf of all the parents I would like to say sorry to all those oldest children out there who feel they were treated unjustly (Please see my post, “Life Is Not Fair.” Don’t dwell on what is not fair, get on with life.). We were sincerely trying to do our best. But, honestly speaking, we just didn’t know what we were doing and we were sometimes in over our heads.

All parents say to their kids, “You’ll understand when you have your own children.” And it’s true. It’s only when we have our own kids that we can start to understand our own parents. And maybe we will realize that they were doing the best they could, with what they received from their parents. And then we can forgive them and, hopefully, overcome any lingering barriers that might remain between us.

That’s the circle of life. (Imagine the Lion King song coming in now…) We grow up judging and criticizing our parents. Then, we have kids of our own and we begin understanding our parents. And at that point, maybe, we can begin to love and appreciate them.

For those of you in the process of raising children, who might feel like you are sinking more than swimming, I’d like to direct you to a wonderful blog entitled “Owner’s Manual for a Child.” It describes how a child sees life and what type of parenting the child would like to see from his/her parents:

http://mariamontessori.com/mm/?p=1674

Good luck to all of you parents and parents-to-be out there!!! This is the most important thing you’ll ever do in your life.

Qu’est-ce qui est plus important dan nos vies que de devenir parents? Nous nous trouvons avec un être tout petit, pleurant qui dépend de nous à 100%. Et tandis que cet être impuissant commence à grandir nous sommes responsable de l’élever et de lui enseigner à bien vivre.

Somme nous prêts à assumer cette tâche grande et exaltante quand nous nous trouvons avec un bébé dans les bras pour la première fois? Non , pas du tout. Est-ce que nous recevons une préparation ou des instructions au sujet de comment être un parent? Certains plus que d’autres, mais personne n’est vraiment prêt. Devenir un parent est un peu comme apprendre à nager en étant jeté dans une  piscine, soit on nage, soit on coule.

C’est le sentiment qu’on peut  avoir quand  on se trouve debout avec un bébé qui pleure à 3h du matin. Vous avez tout essayé, changer  la couche, donner un biberon, marcher à travers l’appartement pendant une heure chantant et berçant mais les pleurs continuent .Ou, des années plus tard, quand votre adolescent coupe la communication et  que vous n’avez  aucune idée de ce qu’il pense. C’est le même sentiment que d’être poussé dans la partie profonde de la piscine sans pouvoir garder la tête hors de l’eau.

A cause de ce manque de préparation nous ne savons pas vraiment comment faire avec notre premier enfant. Beaucoup parmi nous sont trop strict et c’est pour cette raison que presque chaque ainé de famille se plaint que le benjamin a toujours ce qu’il veut et ce n’était jamais comme ça pour  lui.

Et c’est vrai. Nous ne savions pas ce que nous faisions bien que, croyez le ou pas, nous avons fait de notre mieux. Souvent nous avons préféré être trop strict car nous ne voulions  pas élever  des enfants pourris, gâtés. Puis quand le 2me,  puis le 3eme et peut-être d’autres sont arrivés nous avons réalisé qu’il n’était pas nécessaire d’être si strict.

Donc, au nom de tous les parents j’aimerais demander pardon à tous les ainés qui trouvent qu’ils ont été injustement traité (SVP, voyez mon message, “La vie n’est pas juste.” Ne pensez  pas sans cesse  à ce qui n’est pas juste et avancez dans la vie.). Sincèrement nous avons essayé de faire notre mieux. Mais, pour parler honnêtement, nous ne savions simplement pas ce que nous faisions et parfois nous étions dépassé par les événements.

Tous les parents disent à leurs enfants, “Vous allez comprendre quand vous aurez vos propres enfants.” Et c’est vrai. C’est seulement quand nous avons des enfants que nous pouvons commencer à comprendre nos parents. Et peut-être que nous réaliserons qu’ils ont fait de leur mieux avec ce qu’ils ont reçu de leurs  propres parents. Et alors, nous pourrons leur pardonner et, espérons le, surmonter des barrières qui restent entre nous.

C’est le cercle de la vie. (Imaginez le chanson du Roi Lion qui commence maintenant…) Nous grandissons avec des critiques et des jugements vis à vis de nos parents. Puis nous avons nos propres enfants et nous commençons à comprendre nos parents. A ce moment  là peut-être arriverons  nous à aimer pleinement et à apprécier nos parents.

Pour ceux  qui sont dans ce processus d’élever  leurs enfants, et qui pourraient avoir le sentiment de couler plutôt que de nager, voici un blog titré, “Manuel d’instruction pour un enfant.” Il explique comment un enfant voit la vie et comment il aimerait voir ses parents se comporter. Désolé mes amis francophone, mais le blog est en anglais et vous pouvez trouver le lien au dessus.

Bonne chance à tous les parents et ceux qui vont bientôt  l’être!!! C’est la chose la plus importante que vous ferez dans votre vie.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s