French vacations vs US vacations/Les vacances à la française comparés aux vacances US

I must say that I have been spoiled by life in France.  When you have worked for one year in a company here, you automatically have five weeks of vacation every year.

Most French people take three weeks in the summer, a week around Christmas or the school winter vacations (which are well underway now) often for skiing and another week in the month of May, which can have as many as four public holidays. By carefully placing only three vacation days one can easily have ten days off, counting weekends.

Not bad!

It would be hard for me to move back to the US. If I went back to the US and found myself with one week of vacation for the whole year, it would be unthinkable and unliveable. If I were lucky I might get 10 days of paid vacation a year. This is the figure the CBS came up with as the average number of vacation days for those working in private companies in an article from May 2013: When it come to vacations, the U.S. stinks

I find this shocking. The US, which considers itself such a family-oriented society, provides so little time for families to get away together. Dear Mr. President and various business leaders: This is not right. The time has come for more paid vacation for everyone. Do we work to live or live to work?

I can expect some Americans to tell me I’ve been in France too long and I’m not thinking straight. It won’t be the first time I’ve heard that. But I sincerely believe that families need time together. Especially in today’s society where both parents often have to work to make ends meet. Life becomes a hectic race, the morning rush getting everyone ready, the parents for work and to drop the kids off and the kids getting ready for school and then fighting the traffic to get to work. The evening isn’t much better, getting home as soon as possible, the kids homework to be done, some housework, dinner and exhaustion. The weekends speed by with shopping, cleaning, the yard, being the taxi to get the kids to various activities. Try to squeeze in a family outing over the weekend and you’re exhausted on Monday morning.

When can these families have time together to slow down and enjoy each others company? We say family is important, let’s back it up with concrete action. There was such a fuss a few years ago about passing Parent’s Day. Bravo, we stood up for family values and gave card makers an opportunity to sell more cards, but what did it do for the daily life of families?

I am not saying that longer vacations are a panacea that will solve the problems in families. But it seems to me our society should show that we really do consider families important.

To be fair, I will say that the French are not necessarily happier with all that vacation. They consistently rate as one of the most pessimistic people in the world.

The problem I see here is that the French seem to have fallen into a mindset where it’s not normal to be happy with one’s daily life. I remember one day, years ago, when I was taking one of the kids to school in the morning. I went and said ‘bonjour’ to the teacher with a smile. I can’t help it, I’m American, I smile. She looked at me and said, “You’re always happy. That’s not normal.” I was at a loss for words. What do you say that?

Too many French people seem to think that you can only be happy on vacation. They live in anticipation of their next vacation. So they approach their work life as if it is a burden to be borne until the next vacation. The workplace environment can be a bit heavy here. I think my professional training English classes are appreciated because I go in with a positive attitude and give my students an enjoyable break during the dry working day.

In any case, leaving French pessimism aside, it’s time to show American families that their importance is better understood and recognized by giving them more vacation.

Je dois dire, que je suis gâté par ma vie en France. Quand vous avez travaillé une année dans une entreprise ici, vous avez automatiquement cinq semaines de congé payés chaque année.

La plupart des gens prennent trois semaines pendant l’été, une semaine autour de Noël ou les vacances scolaire de l’hiver (comme en ce moment) souvent pour faire du ski et une autre semaine vers le mois de mai quand il peut y avoir jusqu’à quatre jours fériés. En plaçant bien trois jours de vacances autour d’un jour férié on peut avoir 10 jours de liberté, comptant les weekends.

Pas mal!

Ce serait difficile pour moi de retourner aux US. Si j’y retournais et que  je me trouvais avec une semaine de vacances pour toute l’année, ce serait impensable et invivable. Peut-être arriverai-je à avoir jusqu’à 10 jours de vacances par année. C’est le chiffre que CBS (une chaine de télé américaine) a annoncé comme étant la moyenne des jours de vacances par année pour les gens qui travaillent dans les entreprises privées dans un article de mai 2013: Quant aux vacances, les États Unis sont pourris.

Je trouve ceci choquant. Les US, qui se considère une société centrée sur la famille, fournissent si peu de temps pour les familles de partir ensemble. Cher Mr le Président et les divers chefs d’entreprises: Ceci n’est pas correct. Le temps est venu pour plus de congés payés pour tout le monde. Est-ce qu’on travaille pour vivre ou on vit pour travailler?

J’attends que certains américains me disent que je suis en France depuis trop longtemps et que j’ai des idées bizarres. Ce ne sera pas la première fois que je l’entendrai. Mais je crois sincèrement que les familles américaines ont besoin de plus de temps ensemble. Surtout dans la société aujourd’hui où les deux parents doivent travailler pour joindre les deux bouts. La vie est trépidante, la course matinale pour préparer les parents pour le travail et les enfants pour l’école, courir pour déposer les enfants et lutter avec le trafic pour aller au travail. Le soir ce n’est pas mieux, essayer d’arriver au plus vite à la maison, aider les enfants avec leur devoirs, un peu ménage, le diner et puis relâche. Le weekend passe à toute vitesse avec les courses, la maison, le jardin, faire le taxi pour amener les enfants à leurs activités. Essayez de faire une sortie familiale en plus et vous êtes épuisés lundi matin.

Quand ces familles peuvent-elles trouver le temps de ralentir et de passer un bon moment ensemble? Nous disons que la famille est importante, montrons le avec des actions concrètes. Il y avait tellement de bruit il y a quelques années pour l’établissement d’un Jour des Parents aux US. Bravo, nous avons défendu les valeurs familiales et nous avons crée une journée de plus pour que  les fabricants de cartes de vœux puissent vendre plus de cartes. Mais est-ce que cette journée a fait quelque chose pour aider les familles?

Je ne dis pas que plus de vacances est la panacée qui va résoudre les problèmes des familles. Mais il me semble nécessaire que les US  montrent qu’ils considèrent les familles comme vraiment importantes.

Pour être juste, je dois dire que toutes ces vacances ne rendent pas les français plus heureux. Ils sont régulièrement en bas du tableau dans les classement des nations les plus pessimistes.

Le problème que je vois ici est que les français sont tombés dans une mentalité où il n’est pas normal d’être heureux avec la vie de tous les jours. Je me rappelle un jour, il y a longtemps, quand j’amenais un de mes enfants à l’école un matin. Je suis rentré dans la cour pour dire bonjour à l’institutrice avec un sourire. C’est plus fort que moi, je suis américain, je souris. Elle m’a regardé et elle a dit, “Vous êtes toujours heureux. Ce n’est pas normal.” J’en suis restais bouche bée. Quoi dire face à ça.

Trop de Français semblent penser qu’on peut être heureux seulement en vacances. Ils vivent en anticipation de leurs prochaines vacances. Donc, ils considèrent leur travail comme un fardeau à porter jusqu’aux prochaines vacances. L’ambiance au travail peut être un peu lourde ici. Je pense que mes cours d’anglais en entreprise sont appréciés car j’arrive avec un esprit positif et je donne à mes étudiants une pause agréable pendant leur journée de travail ennuyant.

En tout cas, si on laisse de coté le pessimisme français, le temps est venu pour montrer aux familles américaines que leur importance serait mieux comprise et mieux reconnue en leur donnant plus de vacances.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s