VAT Fraud in France: A Solution?/Escroquerie sur le TVA en France : Une solution ?

Overworked

The new French Prime Minister, Manuel Valls, surprised everyone last Wednesday by announcing an aggressive plan to cut the French budget by €50 billion. Some of his ideas for saving money are by freezing retirement benefits for 18 months and cutting some family and housing benefits.

The left wing of the Socialist Party, the party of President Holland and his new prime minister, is up in arms and has indicated that it might not vote for Valls’ plan. Valls has said he could engage the responsibility of his government on the vote, meaning that if he loses the vote the assembly would be dissolved, leading to a new parliamentary election.

This is basically blackmail on the part of Valls. The Socialist deputies know that if there is an election now, many of them would not be re-elected.
Political maneuvers aside, the big question in France is how the government can save €50 billion. There have been massive tax increases in the past two years so that card cannot be played again.
So what did I come across in the Parisian Magazine today? The tax collection agency that investigates fraud on the Value Added Tax (VAT) is currently investigating 480,000 companies a year and recuperating around €1.1 billion per year of money fraudulently claimed. SAS, an American software company, has tried contacting different people in the French government to inform them that SAS has a software program which will scan all companies and flag any irregularities to the investigative agency.
The Belgian government is using SAS’ software and has seen VAT fraud reduced from € 1.1 billion per year to € 18 million per year, that’s right, only € 18 million per year.
SAS estimates that the sum recuperated in France could be as much as €9.8 billion per year, an increase of €8.7 billion. One would expect that the French government would be jumping for joy at this news. Well, they are not.
The reaction to SAS’ offer was, ‘In France, we have a culture of flair.’ Meaning that they prefer not using this software, so that the civil servants can continue taking a long time to investigate few companies and recuperate a small amount from this fraud, so that they can continue showing their flair!
Good luck, Mr. Prime Minister. You are really going to need it!

Overworked

Le nouveau premier ministre, Manuel Valls, a surpris tout le monde mercredi dernier en annonçant un nouveau plan agressif pour couper le budget français par 50 milliards d’euro. Parmi ses idées sont un gel des retraites pendant 18 mois et des réductions dans certaines allocations familiales.
Des députés de la gauche du Parti Socialiste sont remontés contre le gouvernement et ils parlent de la possibilité qu’ils pourraient voter contre le plan de Valls. Valls a dit qu’il pourrait engager la responsabilité de son gouvernement pour ce vote, ce qui veut dire que s’il perde ce vote l’assemblée serait dissoute et une nouvelle élection parlementaire serait organisée.
Ceci est essentiellement du chantage de la part de Valls. Les députés socialistes savent bien que s’il y aurait une nouvelle élection, beaucoup d’entre eux ne seraient pas réélus.
Si on laisse de coté les manœuvres politique, la grande question en France est comment le gouvernement français peut économiser 50 milliards d’euros. Il y a eu énormément d’augmentation des impôts les deux années passées donc le gouvernement ne peut plus utiliser cet outil.
Et qu’est-ce que j’ai vu dans le Parisien Magazine aujourd’hui ? La partie du FISC qui investigue l’escroquerie sur la TVA, à présent examine 480.000 entreprises par an et elle récupère environ 1.1 milliards d’euros d’argent demandé illégalement. SAS, une entreprise de logiciel américain, a essayé de contacter différentes personnes dans le gouvernement français pour les informer qu’elle a un logiciel qui analysera toute les entreprises qui demandent un remboursement de TVA et qui alertera les autorités au sujet de toutes activités qui méritent plus d’investigation.
Le gouvernement de la Belgique utilise ce logiciel de SAS et a vu une chute dans l’escroquerie sur la TVA de 1, 1 milliards d’euros par an à 18 millions d’euros par an, oui ce n’est pas une erreur, seulement 18 millions d’euros par an.
SAS calcule à 9,8 milliards d’euro par an la somme qui pourrait être récupérée par an en France, une augmentation de 8,7 milliards d’euros par an. On attendrait que le gouvernement français saute sur cette opportunité. Mais ce n’est pas le cas.
La réaction du gouvernement à l’offre de SAS était, « En France, on a une culture du flair ». Ce qui veut dire que le gouvernement préfère ne pas utiliser ce logiciel pour que les fonctionnaires continuent à prendre trop de temps pour contrôler peu d’entreprise et de récupérer peu d’argent, afin de les laisser montrer leur ‘flair’ !
Bonne chance, Mr le Premier Ministre. Vous en aurez bien besoin !

Advertisements

2 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s