An Exhausting Day: part 3/Un journée épuisante: troisième partie

CarrefourPCombaultlignebleue-BD

In our last episode of ‘An Exhausting Day’ our intrepid heroes made it through the great labyrinth of IKEAland! The intrepid Mrs. still hadn’t had enough and coaxed her skeptical husband into yet another great challenge: to go to Carrefour!

I thought I would regret accepting to stop ‘for just a few things’ at Carrefour. But, I also thought, the Mrs. is happy we’re out together for the day so what the heck.

The Carrefour was only about five minutes by car from IKEA. Over the years it has become an enormous shopping area with shopping center after shopping center. When we parked I told the Mrs. that she could go into Carrefour by herself. I had spotted an electrical goods store not far away and wanted to walk over to it. She had told me that she ‘only needed a few things,’ so I even said it might take me about half an hour so if she got back before me I would be back right away. And if I got back first I would be reading in the car.

I walked over to the electrical goods store, looked around, didn’t find what I wanted and then walked back to the car. I guess it took about 25 or 30 minutes and when I got back there was no sign of the Mrs. so I sat down and started reading. I’m reading a good book, “The Yellow Eyes of Crocodiles” by Katherine Pancol. She’s a French writer and her trilogy was an enormous success in France. I see on Amazon that it has been translated into English. I’m only about half way through the first book but I’m enjoying it.

So I read and read and from time to time I would look up to see if the Mrs. was arriving. No, she wasn’t. I started thinking, “This is getting to be a long time ‘for just a few things.’ And then I read some more. Finally I thought it wasn’t possible she was taking this long! I got out of the car and walked into the shopping center. I didn’t go into the Carrefour but simply walked along the long line of cash registers looking into the store trying to spot her. She was wearing a dazzling bright, white sweater so I thought I might see her.

I walked all the way to the end of the cash registers and then came back to the special section where you go when you use your own portable bar code reader and you don’t have to wait in long lines. She always uses one of those. There was a small, plastic, circular, uncomfortable bench not far from that check out area so I sat down thinking I would see her any second.

It’s interesting just to sit in a place like that and watch people. So many people but everyone’s different. The most interesting are the parents with children. When husbands follow their wives around a store they start getting grumpy. When kids follow their parents around a store they start getting hyperactive. Husbands don’t have enough energy to get hyperactive, we pout. But kids have more than enough energy! And using that energy to act crazy is their way of telling their parents, “I’ve got better things to do than walk around this stupid store! When are we going home?” But the parents are so busy with their shopping that they don’t hear it. By the time they get to the cash register, the kids are like rockets at Cape Canaveral ready for take off.

The parents start getting embarrassed and then start raising their voices. I feel for those parents, I really do. I’ve been in their shoes, I have four kids. But I feel for those kids too. After following the Mrs. around IKEA I was ready to explode.

After sitting their a while observing consumer activity I thought, what if the Mrs. was going out as I walking in and she’s waiting at the car. The chances are really slim, but what the heck, I’ll go look. I walked back outside, looked at where the carwas park and…no Mrs. I should mention that I was having phone trouble that day so I couldn’t call her. It was like the good ol’ days before cell phones!

I walked back in the shopping center, went all the way to the end of the cash registers, came back to bar code reader section and sat on the bench again watching more people…You’ve got some women, and the Mrs. is one of them, who leave the cash register, stop after a few feet and start looking at every item on their receipt. If you bought a few things, OK, but the Mrs. and other women do the weekly shopping and have their shopping cart piled up like an Egyptian pyramid and there they are going through that receipt item by item as serious as a tax inspector investigating Al Capone. I take my hat off to you ladies!

After watching people a little while longer, I finally started cracking. It must have been two hours by now. Had she spent an hour looking at baby clothes and toys??? I went in the Carrefour and started walking along the cash registers on the inside looking for her bright, white sweater. I had only gone about half way when I saw her coming toward me, pushing her shopping cart. She saw me and knew I wasn’t a happy camper.

She immediately started explaining how sorry she was but she never shops in this Carrefour and it’s organized in a completely different way from the one where she usually shops, etc., etc. The important thing was that she was finished and we could go. As my luck would have it, her bar code reader wasn’t working so we would have to go through a cash register. But we found one where the people were finishing and we got through quite fast. I then pushed the shopping cart out as the Mrs. walked along beside me going through her receipt item by item.

I was really happy when we got all that stuff in the car and we hit the road. It’s about an hour’s drive back home from there but I was sitting comfortably so I felt good. We got home, had dinner and we were both really tired. But there was a feeling of accomplishment. We both had our international driver’s license and I had survived both IKEA and Carrefour! Not bad for one day!!!

funny-men-mall-shopping-waiting-girlfriend-wont-take-long-pics

 Dans le dernier épisode d’Une journée épuisante’ nos héros intrépides sont bien sortis du grand labyrinthe de IKEAland! L’intrépide Mme n’en n’avait pas encore fait assez et elle a réussi a amadoué son sceptique de mari d’accepter encore un défi: aller au Carrefour!

Je pensais que je regretterais d’avoir accepté d’arrêter au Carrefour pour ‘acheter juste quelques petites choses’. Mais je pensais aussi que Mme était si contente que nous sortions ensemble pour la journée donc pourquoi pas.

Le Carrefour était seulement à 5 minutes d’IKEA en voiture. Avec les années c’est devenu une zone énorme avec centre commercial après centre commercial. Quand nous nous sommes finalement garé j’ai dit à Mme qu’elle pouvait aller toute seule à Carrefour. On était passé devant un Darty et je voulais aller là-bas à pied pour regarder quelque chose. Elle avait dit qu’elle avait besoin de ‘juste quelques petites choses, donc j’ai ajouté que j’avais besoin d’environ une demi heure et si elle avait terminé avant moi je serais de retour peu de temps après. Et si j’étais de retour avant elle, je serais dans la voiture avec mon livre.

Je suis allé chez Darty, j’ai regardai, je n’ai pas trouvé ce que je cherchai et je suis retourné à la voiture. Peut-être 25 – 30 minutes sont passées mais Mme n’était pas là. J’ai continué à lire ‘Les Yeux Jaunes des Crocodile’ par Katherine Pancol. Ça fait des années que j’entends parler de ce livre et avec la sortie du film j’ai décidé de me lancer. Je ne suis qu’a la moitié du livre mais j’aime bien.

Donc je lisais et de temps en temps je regardais pour voir si Mme arrivait. Toujours pas. Je commençais à penser “Ça commence à être long  pour ‘juste quelques petites choses’. Et puis j’ai continué à lire. Finalement j’ai pensé ce n’est pas possible qu’elle prenne si longtemps! J’ai quitté la voiture et je suis entré dans le centre commercial. Je ne suis pas rentré dans le Carrefour mais j’ai longé les caisses à l’extérieur du magasin en regardant à l’intérieur pour essayer de la voir. Elle portait un éclatant pull blanc et je pensais bien la repérer dans la foule.

J’ai longé  jusqu’à la fin de caisses et puis je suis revenu devant la section spéciale où on passe quand on utilisé un lecteur de code barre individuel et on n’a pas besoin d’attendre dans les queues trop longue. Elle utilise toujours un de ces lecteurs. Pas loin de cette section spéciale il y avait un banc circulaire en plastique inconfortable et je me suis assis pensant que j’allais la voir d’une seconde à l’autre.

C’est intéressant de s’assoir dans un lieu public et de regarder les gens. Tant de personnes mais tous le monde est différent. Les plus intéressants sont les parents avec les enfants. Quand un mari suit sa femme dans un magasin, il devient grincheux. Quand les enfants suivent leurs parents dans un magasin, ils deviennent hyperactifs. Les maris n’ont plus assez d’énergie pour devenir hyperactif, ils boudent. Mais les enfants ont plus qu’assez d’énergie! Et de la dépenser en faisant n’importe quoi est leur façon de dire aux parents, “J’ai mieux à faire que de me balader dans ce magasin nul! On rente quand à la maison?” Mais les parents sont si pris avec leur shopping qu’ils n’entendent rien.

Quand ils arrivent finalement à la caisse, les enfants sont comme les fusées au Centre Spatial de Guyane. Les parents commencent à être embarrassés par le comportement de leurs enfants et le ton monte. J’ai beaucoup de compassion pour ces parents. J’ai passé par là avec mes quatre enfants. Mais j’ai de la compassion pour les enfants aussi. Après avoir suivi Mme tout autour d’IKEA j’étais sur le point d’exploser.

Après un peu de temps à observer la société de consommation en action j’ai pensé, et si Mme est sortie par un chemin différent en même temps que je suis entré dans le centre commercial et qu’elle m’attend dans la voiture. Il y avait peu de chance que ce soit le cas, mais tout est possible. Je suis sorti du centre commercial, j’ai regardé la voiture dans la distance et…elle n’était pas là. Je dois dire que j’avais des problèmes de téléphone portable ce jour et je ne pouvais pas lui téléphoner. C’était comme les bons vieux jours avant les téléphones portables!

Je suis retourné dans le centre commercial, j’ai fait une autre balade jusqu’au fond des caisses, je suis revenu à la section pour les zappettes,  j’ai repris ma place sur le banc inconfortable et j’ai regardé encore plus de personnes. Il y a des femmes, et Mme est une, qui quittent la caisse et après quelques mètres s’ arrêtent et elles commencent à regarder chaque item sur le ticket de caisse. Si on achète ‘juste quelques petites choses’ je peux comprendre. Mais même quand elles font les courses pour la semaine et que leur chariot est rempli pour ressembler à une pyramide égyptienne, elles sont là à regarder le ticket de caisse avec le sérieux d’un inspecteur de FISC regardant un compte suisse. Chapeau, mesdames!

J’ai regardé les gens encore quelque temps et finalement j’ai craqué. Ça devait être deux heures maintenant. Est-ce qu’elle a passé une heure à regarder les habits de bébé et des jouets??? Je suis entré dans le Carrefour et j’ai longé les caisses mais cette fois à l’intérieur cherchant son pull  blanc éclatant. J’avais fait environ une moitié des caisses quand je l’ai vu qui avançait vers moi poussant son chariot. Elle m’a vu et elle a su que je n’étais pas très joyeux.

Elle a immédiatement commencé à m’expliquer qu’elle était désolée mais elle ne fait jamais les courses dans ce Carrefour et il est organisé d’une façon complètement différente que le sien, etc., etc. Le plus important était qu’elle avait terminé et elle voulait passer par une caisse. Bien sur sa zappette n’a pas marché et nous devions passer par une caisse normale. Mais on en a trouvé une où un couple était sur le point de partir et tout s’est passé assez vite. J’ai poussé le chariot dehors avec Mme qui marchait juste à coté regardait son ticket caisse ligne par ligne.

J’étais très content quand on a chargé la voiture et que nous sommes partis vers la maison. C’est presque une heure de route mais j’étais confortablement installé et je me sentais bien. Nous sommes arrivés à la maison, nous avons mangé et nous étions fatigués. Mais il y avait un sentiment d’accomplissement. Nous avions nos permis de conduire international et j’avais survécu IKEA et Carrefour! Pas mal dans une seule journée!!!

Advertisements

3 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s