Values have to be based on something solid and greater than us

homerdevil+and+angel+2

(Descendez pour voir ce message en français.)

At the end of my previous post on the values problem in today’s society, ‘Houston, We Have a Problem,’ I asked two questions. Do I feel comfortable in this society? Is this the society I want to leave to my children and grandchildren?

I’d like to continue on this topic of the values problem by talking about why values need a solid base. Our modern western democracies were built on a Judeo-Christian foundation. Our values stood on the foundation of the Bible which means they were seen as coming from God. Those values were seen as coming from a source greater than ourselves and gave us a vision of how we should live, even if we don’t always manage to live up to those values. The important point is that I am created to live according to certain values and if I go against those values I am creating problems for myself. This is a karma-like thing. I reap what I sow. I live according to these values I sow good things. I live against these values I sow bad things. And it will all catch up with me sooner or later.

If we look back at the history of the world all great empires and cultures had a solid base of values that guided their civilization. And often, when they forgot those values their empires crumbled and their cultures fell into confusion.

In the 1960s something began changing in our modern society. Many people saw our values-based society as too old-fashioned and restrictive. They wanted freedom. They rejected those Biblical-based values saying, “I’m not religious so I’m not concerned.”

Let’s take a look at the Ten Commandments: 1) Do not believe in another God than me, 2) Do not make or worship idols, 3) Do not use God’s name when you’re angry, 4) Remember the Sabbath and keep it holy, 5) Honor your father and mother, 6) Do not kill, 7) Do not commit adultery, 8) Do not steal, 9) Do not lie, 10) Do not want what your neighbor has; wife, house or things.

Today a lot of people would say, “Drop the first four, I can live with five to ten, I’m not  into that religious stuff.” But can they live with five to ten? If you drop the first four commandments the remaining six are no longer based on a solid foundation. We move from the Ten Commandments to the Six Good Ideas To Live By. And when my parents don’t agree with me and I’m upset about it, will I still want to honor and respect them? Probably not, because I am used to doing things my way. And why not, I am free to do what I want! And when that cute new secretary and I seem to get along well, will I remember that I shouldn’t commit adultery? Probably not, because I am used to doing what makes me feel good even if it hurts others. Those Six Good Ideas To Live By no longer seem as important as they used to.

When people include the first four commandments as the foundation for the six that follow, these values become the standard of life I know I should live up to. And, in the past, when people were trying to live up to them they were more polite and considerate of others, a business deal could be closed on a handshake, a man’s word meant something and integrity was seen as a quality that everyone should strive for. But today too many people are rude and selfish, a business deal is closed with a battery of lawyers, we take no one’s word for anything and we no longer talk about integrity, as if we think we can no longer have confidence in anyone.

And this attitude to reject God and put myself at the center of the universe is when our society started spinning out of control. Those who reject religion say they don’t have to be religious to be good people. And that’s true. There are very good humanists who live for others, sacrificing themselves to make life better for those in need. They behave the way religious people should behave.

But the weak point in their worldview is that the humanist, whose values rest on nothing solid, finally comes to the conclusion that anything is OK. We cannot ‘impose’ our values on others. But what kind of society would we have if we didn’t impose values on others? Isn’t that what we do with laws?

One of the roles of parents is to set limits for their child based on their values. Psychologists say that it is normal for children to push against those limits and they will accuse their parents of being too rigid. But deep down they feel reassured to know that their parents love them enough to fix those limits. If parents don’t have clear values and give their child too much freedom, what will the result be? A spoiled, self-centered child who thinks he can do what he wants.

Our society is just a reflection of the families in it. When most families had strong values, our society had fewer problems. But today when many parents are unsure of their values, our society reflects that moral confusion.

I understand the problem that many people have with religion. But let’s not reject God because of the religions He/She inspired. God inspires someone to live a good a life, setting an example for us, and then we take that inspiration and sometimes do strange things in its name. Let’s look at religion as a signpost on the road guiding us forward. The goal is not to become stuck in a religion; it should help you move forward on your path, making you a better person. If you feel stuck and think that you are not progressing look around for a new church/synagogue/mosque/temple/place of worship.

And here’s a link to an interesting book, “World Scripture: A Comparative Anthology of Sacred Texts” by Andrew Wilson (Editor). It takes different themes (the ultimate reality, self cultivation and spiritual growth, faith, wisdom, et al) and quotes texts from different religions to show the points that these religions have in common. This is a good way to find values that are shared among many religions.

So I come back to the two questions from the beginning of this post: “Do I feel comfortable in this society? Is this the society I want to leave to my children and grandchildren?”

If your answer is no, it’s time to start looking for a more solid foundation for your values. For me that solid foundation is based on God. If you don’t believe in God your challenge will be to make those values as clear and solid as possible and to not let yourself be influenced by this confused world that thinks we must be tolerant of anything and everything.

The more that we and our families create that solid foundation for our values, the more our society can begin to change for the better. Politicians and laws cannot change people’s hearts with laws. Only we can decide to fix values that are important in our life. That’s how we become better people.

There’s a great song by Bruce Hornsby and the Range, “The Way It Is” about racial segregation in the south of the US. I really like the line in his song that says: “Because the law don’t change another’s mind, When all it sees at the hiring time, Is the line on the color bar…”

The Way It Is

Standing in line marking time
Waiting for the welfare dime
‘Cause they can’t buy a job
The man in the silk suit hurries by
As he catches the poor ladies’ eyes
Just for fun he says, “Get a job”

That’s just the way it is
Some things will never change
That’s just the way it is
Ah but don’t you believe them

Said, hey little boy you can’t go where the others go
‘Cause you don’t look like they do
Said, hey old man how can you stand
To think that way, did you really think about it
Before you made the rules?

He said, “Son, that’s just the way it is
Some things will never change
That’s just the way it is
Ah but don’t you believe them”

That’s just the way it is
That’s just the way it is

Well they passed a law in ’64
To give those who ain’t got a little more
But it only goes so far
Because the law don’t change another’s mind
When all it sees at the hiring time
Is the line on the color bar, no, no, no

That’s just the way it is
Some things will never change
That’s just the way it is
That’s just the way it is, it is, it is, it is

Our society can change for the better, but only when enough of us decide to change ourselves and our families by creating a more solid foundation for our values.
gronk

Les valeurs devraient être basées sur quelque chose de solide et de plus grand que nous-mêmes

A la fin de mon message précédant sur le problème des valeurs dans notre société, ‘Houston, nous avons un problème,’  j’ai posé deux questions: Est-ce je me sens bien dans cette société? Est-ce la société que j’ai envie de laisser à mes enfants et mes petits-enfants?

J’aimerais continuer sur ce thème du problème de nos valeurs en expliquant pourquoi nous avons besoin d’une base solide pour nos valeurs. Nos démocraties occidentales et modernes ont été construites sur un fondement judéo-chrétien. Nos valeurs étaient fondées sur  la Bible ce qui veut dire qu’elles étaient sensées venir de Dieu. Ces valeurs étaient vues comme venant d’une source plus élevée que nous et elles nous donnaient une vision de la façon dont nous devrions nous conduire, même si  cela n’était pas toujours le cas. Le point important est,  que je suis créé pour vivre selon certaines valeurs et si j’agis contre ces valeurs je me crée des problèmes . C’est un peu le concept du karma. Je récolte ce que j’ai semé. Je vis selon ces valeurs, je sème quelque chose de bien. Je vis contre ces valeurs, je sème quelque chose de mal. Et ça va me rattraper tôt ou tard.

Si nous regardons à travers l’histoire du monde, tous les grands empires et toutes les grandes ultures avaient une base solide de valeurs qui ont guidé leur civilisation. Et souvent, quand ils ont oublié ces valeurs, les empires se sont effondrés et les cultures sont tombées dans la confusion.

Dans la décennie des années soixante quelque chose a commencé à changer dans notre société moderne. Beaucoup de personnes ont vu notre société basée sur les valeurs comme trop dépassée et trop restrictive. Ils voulaient la liberté! Ils rejetaient ces valeurs basées sur la Bible en disant, “Je ne suis pas croyant donc ça ne me concerne pas.

Regardons les Dix Commandements: 1) Tu n’auras pas d’autres dieu que moi, 2) Tu ne te feras pas d’idole, 3) Tu n’utiliseras pas le nom de l’Éternel ton Dieu pour tromper (ou de manière abusive), 4) Pense à observer le jour du repos (ou sabbat) et fais-en un jour consacré à l’Éternel, 5) Honore ton père et ta mère, 6) Tu ne commettras pas de meurtre, 7) Tu ne commettras pas d’adultère, 8) Tu ne commettras pas de vol, 9) Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain, 10) Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.

Aujourd’hui beaucoup de personnes diraient laissez tomber les quatre premiers parce que je ne suis pas religieux mais je peux vivre selon les commandements cinq à dix. Mais est-ce qu’ils peuvent vivre selon ces six commandements? Si on laisse tomber les quatre premiers, les six qui restent ne sont plus basés sur un fondement solide. Nous quittons les” Dix Commandements” pour les “Six Bonnes Idées Pour Guider Votre Vie”.  Et quand mes parents ne sont pas d’accord avec moi et que ça m’énerve, est-ce que j’aurai toujours envie de les honorer? Probablement pas car j’ai l’habitude de vivre ma vie comme je veux. Je suis libre quand même! Et quand la mignonne, nouvelle secrétaire et moi commençont à nous apprécier, est-ce que je me rappellerai que je ne devais pas commettre l’adultère? Probablement pas, car j’ai l’habitude de faire ce qui me plait même si ça blesse les autres. Ces “Six Bonnes Idées Pour Guider Ma Vie” ne me sembleront pas aussi importantes qu’avant.

Quand on inclut  les quatre premiers commandements comme un fondement pour les six qui suivent, ces valeurs deviennent le standard que je devrais appliquer dans ma vie. Et, dans le passé, quand on essayait de vivre selon ces commandements, on était plus polis et on avait plus de considération pour les autres, Une décision dans le monde des affaires pouvait être conclue avec une poignée de main, la parole d’un homme voulait dire quelque chose. L’intégrité était une qualité que beaucoup de personnes voulaient manifester dans leur vie. Mais aujourd’hui nous ne parlons plus d’intégrité, comme si nous pensons que nous ne pouvons plus avoir confiance en personne.

Et cette attitude de rejeter Dieu et de me mettre au centre de l’univers à été le début de la dérive de notre société . Ceux qui rejettent la religion disent qu’ils n’ont pas besoin d’être religieux pour être quelqu’un de bien. Et c’est vrai. Il y a des très bons humanistes qui vivent pour les autres, qui se sacrifient pour améliorer la vie des autres. Ils se comportent de la façon dont les personnes religieuses devraient .

Mais le point faible dans cette façon de voir le monde est que l’humaniste, dont les valeurs ne s’appuient sur rien de solide, arrive à la conclusion, finalement, que tout est bien. Nous ne pouvons pas ‘imposer’ nos valeurs aux autres. Mais dans quelle société habiterons-nous si nous n’imposions pas nos valeurs aux autres? N’est ce pas ce que nous faisons avec les lois?

Un des rôles des parents est de fixer des limites pour leur enfant basées sur leurs valeurs. Les psychologues disent qu’il est normal pour les enfants de repousser ces limites et d’ accuser leurs parents d’être trop rigides. Mais au fond d’eux-mêmes ils se sentent rassurés que leurs parents les aiment assez pour fixer ces limites. Mais si les parents n’ont pas des valeurs claires et ils laissent l’enfant faire ce qu’il veut, quel résultat peut-on attendre? Un enfant gâté et égoïste qui pense qu’il peut faire ce qu’il veut.

Notre société est simplement un reflet des familles qui la compose. Quand la plupart des familles avaient des valeurs fortes, la société avait moins de problèmes. Mais aujourd’hui quand beaucoup de parents ne sont plus sûrs de leurs valeur, notre société reflète cette confusion morale.

Je comprends le problème que beaucoup de personnes ont avec la religion. Mais ne rejettons pas Dieu à cause des religions qu’Il/Elle a inspiré. Dieu a inspiré certains individus à vivre une bonne vie, nous montrant un exemple. Puis nous prenons cette inspiration et parfois nous faisons des choses bizarres dans son nom. Imaginez la religion comme un panneau sur la route qui nous guide en avant. Le but n’est pas de devenir coincé dans une religion, elle devrait nous aider à avancer sur notre chemin, en nous rendant mieux que nous étions avant. Si vous vous sentez coincé dans votre religion et que vous ne progressez pas, trouvez une nouvelle église/synagogue/mosquée/temple/lieu de culte.

Et voici un lien vers un livre intéressant, “World Scripture: A Comparative Anthology of Sacred Texts” par Andrew Wilson (Editeur). Il est divisé en différent thèmes (la réalité ultime, la croissance spirituelle, la foi, sagesse, et al.) et il cite les textes des différentes religions pour montrer les points que ces religions ont en commun. C’est une bonne façon pour trouver des valeurs qui sont communes à beaucoup de religions. Désolé, ce livre n’existe qu’en anglais.

Donc je reviens à mes deux questions au début de ce texte: Est-ce je me sens bien dans cette société? Est-ce la société que j’ai envie de laisser à mes enfants et mes petits-enfants?

Si votre réponse est non, c’est le moment de commencer à chercher un fondement plus solide pour vos valeurs. Pour moi ce fondement est basé sur Dieu. Si vous ne croyez pas en Dieu, votre défi sera de rendre vos valeurs aussi claires et solides que possible, et de ne pas permettre à ce monde confus, qui pense que nous devons être tolérant envers tout, de vous influencer.

Plus, nous et nos familles créons ce fondement solide pour nos valeurs, plus notre société peut commencer à changer. Les politiques et les lois ne peuvent amener ce type de changement de cœur. Il n’y a que moi qui peux décider de fixer les valeurs qui sont importantes pour ma vie. C’est de cette façon que je peux devenir une meilleure personne.

Il y a une très bonne chanson par Bruce Hornsby and the Range, “The Way It Is” au sujet de la ségrégation raciale dans le sud des États Unis. J’aime beaucoup la partie de sa chanson qui dit: “Car la loi ne change pas la façon dont on pense, Quand tout ce qu’il voit au moment d’embaucher, c’est la couleur de la peau…” Au dessus il y a la vidéo et les paroles.

Notre société peut changer d’une façon positive, mais seulement quand plusieurs d’entre nous déciderons de nous changer nous-mêmes et nos familles en créant une base plus solide pour nos valeurs.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s