Steve Hartman, the best thing about CBS News

Steve-Hartmanphonebook

(Descendez pour voir la traduction en français)

I’ve always been interested in the news. I think it’s important to be aware of and knowledgeable about world affairs. For me it’s a voter’s responsibility to understand the major issues being discussed in our society. If not, how can one make an intelligent choice in an election?

But many people today don’t like watching the news. I teach a few English classes at a university and almost none of my students watch the news. They say it’s depressing, it leaves them with no hope, it causes them to lose faith in their fellow man. And it can be that way. You sit down, watch the news and you turn it off wondering what kind of world you’re living in.

As I’m living in France I never watch the American news broadcasts. I only have TV channels that are free, so I don’t get any English language channels. The language school I work for used to have a nice collection of video cassettes with Steve Hartman’s CBS News reports, ‘Everybody Has a Story,’ which I enjoyed watching with my students.

Steve had a fantastic job. He travelled around, stopped in a town, flipped the pages of the phone book, fingered a person at random, phoned them and met them to find what their story was.

Sometimes their stories were funny, such as Michael Mulkey, who was living a precarious life in Alaska but lovin’ every minute of it, mosquitoes included.

While other stories are touching, like the story of Suzy Izatt, who thought she was a boring, nobody that no one would be interested in. Then Steve tells the stories of her two foster sons, whose lives she and her husband have totally changed. Their only wish is that their foster parents adopt them.

Steve travelled around the US doing these reports from 1998 to 2004. He was then given a new assignment until 2011, when CBS News decided to get back to the basics. Steve was brought in to resurrect the famous ‘On the Road’ reports of Charles Kuralt. He no longer picks names out of a phone book but he is continuing to bring us human interest stories, stories of people who are making a difference in the world. Not big earth shaking stories that make the news, but small actions that make the world around them a better place. Stories that make us laugh or make us cry and often give us hope, which is saying a lot in this age of doom and gloom.

Here’s one of his ‘On the Road’ segments about a tough, old, Viet Nam veteran who teaches math in high school, Jim O’Connor, and how there is more to him than what his students see:

.

For me, what Steve Hartman does is a public service. We are hungering for the kind of news reports he does, news reports that make us feel good and give us hope. And if there were more like them, maybe more young people would watch the news.

So kudos to CBS News for keeping Steve Hartman On the Road. What he’s doing is so good that his reports are often shared on Facebook. That’s how I usually see what he is doing now.

 steve_hartmanonthe road

 

Steve Hartman: Le meilleur atout de CBS News

J’ai toujours été intéressé par les actualités. Je pense qu’ il est important d’être au courant  et d’avoir connaissance de ce qui se passe dans notre monde. Pour moi, c’est la responsabilité d’un électeur de comprendre les grands sujets des débats de la société. Sinon comment peut-on faire un choix intelligent dans une élection.

Mais beaucoup de personnes aujourd’hui n’aiment pas regarder les actualités. J’enseigne l’anglais à l’université et pratiquement aucun de mes étudiants ne regarde les nouvelles. Ils disent que les nouvelles sont déprimantes, qu’elles les laissent sans espoir et qu’ils perdent foi en l’humanité en les regardant. Et c’est vrai que regarder les actualités peut avoir cet effet. Vous vous installez, vous regardez les nouvelles et vous éteignez la télé en vous demandant dans quel monde vivons nous ?

Comme j’habite en France je ne regarde jamais les chaines américaines. Je n’ai que les chaines gratuites donc je n’ai pas les chaines internationales. L’école de langue où je travaille a une collection de cassette vidéo des reportages de Steve Hartman de CBS News, ‘Everybody Has a Story’ (Tout le monde a une histoire) que j’ai beaucoup apprécié en les regardant avec mes étudiants.

Steve avait un travail formidable. Il voyageait, il s’arrêtait dans une ville, il ouvrait les pages blanches et il choisissait un nom au hasard. Puis il contactait la personne et passait quelques jours avec elle pour comprendre son histoire.

Parfois les histoires étaient drôles, comme celles de Michael Mulkey, qui vivait une vie précaire en Alaska mais en y appréciant chaque minute y compris la présence des moustiques.

Parfois leurs histoires étaient touchantes, comme celles de Suzy Izatt, qui se trouvait ennuyante et nulle pensant qu’elle n’avait pas d’histoire intéressante. Puis Steve a raconté l’histoire de ces deux enfants d’accueils, dont les vies ont été totalement changées par Suzy et son mari. Leur seul souhait est que leurs parents d’accueils les adoptent.

Steve a voyagé à travers les États Unis pour faire ces reportage entre 1998 et 2004. Puis on lui a donné un nouveau travail jusqu’en 2011 quand CBS News a décidé de faire un retour aux racines. Steve a reçu la tâche de recréer le reportage classique de CBS News par Charles Kuralt, ‘On the Road’ (Sur la route). Il ne choisit plus des noms dans un annuaire téléphonique mais il continue à faire des reportages qui parlent des personnes qui font une différence dans ce monde. Pas de grandes actions qui font les nouvelles, mais des petites actions qui rendent le monde meilleur là où ils se trouvent. Des histoires qui nous font rigoler ou nous font pleurer et souvent qui nous donnent espoir, ce qui est important dans notre monde de noirceur.

Au dessus il y a un de ces reportages ‘On the Road’ (Sur la route) qui parle d’un gros dur, vétéran du Vietnam qui enseigne les maths au lycée, Jim O’Connor,  et comment il y a beaucoup plus en cet homme que ce que ces élèves peuvent voir en classe. Désolé mais les vidéos sont toutes en anglais sans sous-titres.

Pour moi, ce que Steve Hartman fait est un service public. Nous sommes affamés de voir ce type de reportage qu’il fait, des reportages qui nous laissent avec un sentiment de satisfaction et d’espoir. S’il y avait plus de reportages de ce type peut-être que plus de jeunes regarderaient les nouvelles. C’est triste à dire, mais je ne vois pas de reportages comme ça en France. Et nous en avons tellement besoin!

Un grand merci à CBS News de garder Steve Hartman ‘Sur la route’. Ce qu’il fait est si bien que ses reportages sont souvent partagés sur Facebook. C’est généralement là que je vois ce qu’il fait.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s