Latifa Ibn Ziaten, a modern-day saint.

bloggers-for-piece-badge

(Descendez pour la traduction en Français.)

I saw an interesting news report on the France 2 TV channel on Monday evening, “The Message of Peace of the Mother of a Terrorist Victim.” Here is the link to the news report for any Francophones reading this. It is about the efforts of Latifa Ibn Ziaten to go into junior high and high schools in areas with a high rate of immigrants and to speak to the young people about finding their place in French society and not being influenced by extremists.

Her son, Imad, a 30 year old soldier in the French army, was the first victim of Mohamed Merah, an extremist who killed seven people before being killed when a SWAT team entered his apartment.

In this news report we see Mrs. Ibn Ziaten going to a junior high school in the Paris region to speak to children around 14-15 years old. She simply wants to encourage them to study well at school and to work hard after so they can be successful in life. Sadly many of these young people consider themselves to be the “forgotten of the Republic,” trapped in ghettos and feeling little hope for their future.

With a calm, loving, motherly heart she tries to help them feel that they have their place in French society. Her attitude is that every question deserves to be answered. One boy expresses that he feels there is no future for him in France. He is black, he is Muslim, he lives in a ghetto and his family name is Coulibaly (this was the family name of the terrorist that killed hostages in the kosher grocery store in January) so he feels he will even be rejected because of his family name. Mrs. Ibn Ziaten responded, “Whether you are black or white, it’s all the same thing. You are all children of the Republic. The only thing I ask of you, young man, is to work, to succeed.”

She visited this junior high school last year and was disappointed to find that these young people did not know the words to the French national anthem, La Marseillaise. So this year they had a surprise for her and a group of students went up on  stage to sing it for her.

Watching her after her presentation when she speaks to the young people individually or in small groups is very touching. She caresses a cheek, ruffles a boy’s hair or touches someone in the chest to say that she needs to follow her heart. She wants to give to these young people what she can no longer give to her son. We can feel the love she feels for these children and how much she wants to help them avoid falling into the extremists’ trap of hatred and violence.

This woman, whose son’s life was taken by the hatred and violence of an extremist, holds none in herself. Only concern for these young people seems to motivate her. This woman is a saint in the true sense of the word.

Here is a link to the association she created in her son’s name, l’Association Imad Ibn Ziaten pour la Jeunesse et la Paix, to encourage interreligious dialogue and to educate young people about the danger of extremist ideas.

 LatifaIbnZaiten

Latifa Ibn Ziaten, une sainte de notre époque.

J’ai vu un reportage intéressant sur France 2 lundi dernier, “Le message de paix de la mère d’une victime de Mohamed Merah”. Voici le lien pour voir le reportage. Il présente les efforts de Latifa Ibn Ziaten d’aller dans les  collèges et les lycées  des quartiers difficiles pour encourager les jeunes à trouver leur place dans la société française et à ne pas être influencés par des extrémistes.

Son fils, Imad, un soldat de 30 ans dans l’armée française, a été la première victime de Mohamed Merah, qui a tué sept personnes avant de mourir quand le RAID est entré dans son appartement.

Dans ce reportage nous voyons Mme Ibn Ziaten quand elle rend visite à un collège de Sarcelles pour parler aux jeunes de 3ème. Elle veut simplement les encourager à bien travailler à l’école et au travail pour réussir leur vie. Tristement, beaucoup de ces jeunes se considèrent comme des “oubliés de la République’ piégés dans des ghettos et avec peu d’espoir pour l’avenir.

Avec un cœur de mère calme et aimant, elle essaie de les aider à ressentir qu’eux aussi, ont leur place dans la société française. Sa règle de base: toute question mérite de recevoir une réponse. Un garçon exprime son sentiment qu’il n’y a pas d’avenir pour lui en France. Il est noir, il est musulman, il habite dans un ghetto et son nom de famille est Coulibaly (nom du terroriste de la supérette casher en janvier dernier) donc même son nom de famille pourrait être un cause de rejet. Mme Ibn Ziaten a répondu, “Que vous soyez noir ou blanc, c’est la même chose. Vous êtes tous des enfants de la République. La seule chose que je te demande, jeune homme, c’est de travailler, réussir”.

Elle a visité ce collège l’année dernière et elle a été déçue de savoir que les jeunes ne connaissaient pas les paroles de La Marseillaise. Cette année les jeunes avaient une surprise pour elle et un groupe est monté sur scène pour chanter La Marseillaise.

La regarder après sa présentation quand elle parle avec les jeunes individuellement ou en petit groupe est très touchant. Elle caresse une joue, ébouriffe les cheveux ou elle touche quelqu’un sur la poitrine pour lui dire de suivre son cœur. Elle veut donner à ces jeunes ce qu’elle ne peut plus donner à son fils. Nous pouvons ressentir l’amour qu’elle a pour ces jeunes et a quel point elle veut les aider à éviter le piège de la haine et la violence prêchées par les extrémistes.

Cette femme, dont le fils a été tué par la haine et la violence d’un extrémiste, n’en garde aucune en elle. Seulement une anxiété pour ces jeunes semble la motiver. Cette femme est une sainte dans le vrai sens du mot.

Voici un lien pour l’association qu’elle a créé pour honorer son fils, l’Association Imad Ibn Ziaten pour la Jeunesse et la Paix, pour encourager un dialogue interreligieux et pour éduquer les jeunes sur les dangers des idées extrémistes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s