Gentlemen, WAKE UP!

Sexual-Harassment-1-IP-600x407

(Descendez pour la traduction en Français.)

I would like to address the men with this post today. Sorry, ladies, but this is for all the men out there.

Gentlemen, we have a problem and I would like to speak with you man to man. I write this with a heavy heart. I am saddened, sickened, disgusted,disappointed and ashamed by the state of our gender today. A few years ago the entire world was shocked by the behavior of men in India gang-raping women on buses. This was such a level of depravity that it provoked a global reaction.

And throughout the world men everywhere criticized and judged these barbaric Indians. “There’s nothing like that here!” “Please, control yourselves!” What was it that Jesus said?  Something about taking the log out of your own eye before taking the speck out of your brothers eye…

Last week a news report informed us that a woman is raped every 40 minutes in France. Which is only the tip of the iceberg, as the report goes on to say that it is estimated that only around 10% of rapes get reported to the police. That means there are a horrendous number of rapes in France every day. Where is the outrage? Where is condemnation? There was little expressed last week. It was a good news item and then it was immediately forgetten. No reaction from the government, no declarations that this situation must change. Just business as usual.

Everyone was happy to self-righteously criticize India for being such a backward nation but is France or the US or anywhere else really better? Because women are not gang-raped in buses in our countries, we are willing to accept that our mothers, our wives, our sisters and our daughters are victims of rape in great numbers and we go on as if everything is OK, everything is normal? WAKE UP!

The issue here is not what is happening in France or in India.  I don’t think France is worse than most countries. Rape is a common but ignored problem in most countries. This is not a problem of one country or another. This is a problem of our society in which too many us, as fathers, are doing a miserable job of raising our sons. Why are too many of our sons growing up to be obnoxious jerks who make lewd and insulting comments to women in public places? Why are too many of our sons turning into men who think it is acceptable to force themselves on women, to be violent with women? WAKE UP, something is truly wrong in the way men think and it is time for all of us men to realize this, to change our behavior and to raise our sons to be better than this.

All of us have to think seriously about how our behavior affects our children. If I criticize my wife, if I treat her as if she’s nothing more than a servant, if I hit her when I’m angry, what will my children learn? My son will learn this is the way to treat a woman. He risks growing up subconciously thinking this is how a man should be with his wife. When he meets a girl he might be nice but once they have been declared husband and wife his behavior could shift due to my subconscious influence. He could become critical expecting her to do everything just as he wants and feeling justified in hitting her if she doesn’t do things fast enough or well enough. And what will my daughter learn from my behavior? She might grow up thinking this is how a man should treat a woman. Subconciously she might search out a man who treats her this way because this is the example I set for her. Is this the kind of future I want for my children? Absolutely not!

If you have and/or watch pornography at home, get rid of it. Pornography is corrupting the minds and the conscience of too many young people. They are exposed to it at young ages, the bad side of internet, and it infects them with a narcissistic, materialistic attitude that women are objects to be used and abused. It’s already unacceptable that they too easily have access to pornography by internet but if you are also setting the example for them that it is acceptable, you reinforce their attachement to it. And let’s not forget that pornography becomes an addiction that can become very difficult to separate from.

There is a growing movement by women to speak up about sexual harassement not only at work but in public transportation, when walking in the street, everywhere. Don’t be sheep that follow the crowd. Because other men are whistling, are making rude comments and are laughing at women in public, you don’t have to do the same. Speak up and shame your fellow men by asking them, “How would you feel if that were your wife, your sister or your daughter?”

What we, as men, should all be doing is setting an example for our sons, an example of respect towards our wives and all women. Don’t drool and make lewd remarks about ‘hot babes’ you see on TV or when you’re driving or when your out shopping. Many parents don’t seem to believe it but the parents’ example is one of the greatest influences in the life of a child. How we, as men, behave with our wives and toward other women has great influence on our children. WAKE UP, you are influencing your children day in and day out. Let’s be a positive influence rather than a negative one. We can do better.

Rather than raising uncontrolled hormone-filled macho-men who don’t seem to know what respect for others means, let’s try to raise our sons to be gentlemen who have mastered self-control and can, in turn, help their sons to do the same.

rape

Messieurs, RÉVEILLONS-nous!

J’aimerais m’adresser à tous les hommes avec mon thème pour aujourd’hui. Désolé, mesdames, mais ce sujet est pour les hommes.

Messieurs, nous avons un problème et j’aimerais vous parler d’homme à homme. J’écris ces paroles avec un cœur lourd. Je suis triste, écœuré, dégoutté, déçu et j’ai honte par l’état de notre genre aujourd’hui. Il y a quelques années le monde entier était choqué par le comportement des hommes en Inde qui faisaient subir des viols collectifs sur des femmes dans les transports en commun. C’était un niveau de dépravation tel qu’un tollé international s’est levé.

Et à travers le monde les hommes ont critiqué et jugé ces Indiens barbares. “Chez nous il n’y rien comme cela!” “Un peu de retenu, s’il vous plait!” C’était quoi ce que Jésus a dit? Un truc comme enlève la poutre de ton œil avant d’enlever  la paille de l’œil de ton frère…

La semaine dernière nous étions informé par la presse qu’une femme est violée en France toutes les 40 minutes. Ce qui n’est que la partie émergée de l’iceberg. Plus loin l’article nous disait que seulement 10% des viols sont signalés à la police. Ce qui veut dire qu’il y a un nombre horrible de viols en France tous les jours. Où est l’indignation? Où est la condamnation?  très peu de réactions sur  ce sujet la semaine dernière. C’était un bon article de presse et il a été oublié tout de suite. Pas de réaction du gouvernement, pas de déclarations sur la situation inacceptable ni  de ” il faut que ça change” ! Radio silence. Circulez, rien à voir.

Tout le monde a été content de critiquer pharisaïquement l’Inde de pays arriéré mais est-ce que la France ou les Etats-Unis ou d’autres pays sont mieux? Parce que nos femmes ne sont pas victimes de viol collectif dans le transport public de nos pays, nous sommes prêt à accepter que nos mères, nos femmes, nos sœurs et nos filles soient victimes de viols en nombres importants et nous continuons notre vie comme si tout est bien, tout est normal? RÉVEILLONS-NOUS!

Le sujet ici n’est pas ce qui se passe en France ou en Inde. Je ne pense pas que la France soit pire que beaucoup d’autres pays. Le viol est un problème commun mais ignoré dans beaucoup de pays. Ceci n’est pas le problème d’un pays ou d’un autre. C’est un problème de notre société dû à ce que  trop d’entre-nous, en tant que pères, font un pauvre travail dans l’éducation de nos fils. Pourquoi trop de nos fils grandissent pour devenir des abrutis odieux qui font des commentaires obscènes et insultants aux femmes dans les lieux publics? Pourquoi trop de nos fils deviennent des hommes qui pensent qu’il est acceptable de prendre une femmes par force, d’être violent avec elles? RÉVEILLONS-NOUS, quelque chose ne tourne pas rond dans la tête de nos hommes et le temps est venu pour nous, tous les hommes, de se rendre compte, qu’il faut changer notre comportement et élever nos fils pour qu’ils soient de meilleurs hommes.

Nous devrions tous réfléchir sérieusement à l’effet de notre comportement sur nos enfants.  Si je critique et que je rabaisse ma femme, si je la traite comme  une servante, si je la frappe quand je suis en colère, qu’est ce que mes enfants vont apprendre? Mon fils va apprendre que c’ est la façon de traiter une femme. Il risque de grandir avec la pensée subconsciente que c’est de cette façon qu’un homme traite sa femme. Quand il rencontrera une fille il pourra être gentil. Mais une fois que M. le Maire les prononcera mari et femme, son comportement peut basculer à cause de mon influence sur son subconscient. Il pourrait devenir dur et critique attendant qu’elle fasse tout comme il le veut et pourrait se sentir autorisé de la frapper si elle ne fait pas les choses comme il veut ou aussi vite qu’il veut. Et  qu’est que ma fille va apprendre de mon comportement? Elle pourrait grandir en pensant que c’est de cette façon qu’un homme traite une femme. Inconsciemment elle pourrait chercher un homme qui va la traiter de cette façon car c’est l’exemple que je lui ai montré. Est-ce l’avenir que nous voulons pour nos enfants? Absolument pas!Si vous avez et/ou vous regardez la pornographie à la maison, débarrassez-vous en! La pornographie corromps les âmes et les consciences de trop de nos jeunes hommes. Ils y sont exposés trop jeune, c’est le coté sombre d’internet, et elle les infecte avec une attitude narcissique et matérialiste qui voit les femmes comme des objets sexuels à utiliser et à abuser. C’est déjà inacceptable qu’ils puissent avoir un accès trop facile à la pornographie par internet mais si vous montrez l’exemple d’en avoir chez vous, vous renforcez leur attachement à la pornographie. Et n’oublions pas que la pornographie devient une addiction dont il peut être très difficile de se séparer.

Il y a un mouvement de femmes qui parlent haut et fort contre le harcèlement sexuel pas seulement au travail, mais aussi dans les transports en commun, dans les rues, voir partout. Ne soyons pas des moutons qui suivent le troupeau. Parce que d’autres hommes sifflent, rigolent et font des commentaires obscènes en public, nous ne sommes pas obligés de faire comme eux. Levez votre voix et faites honte à ces hommes en demandant, “Comment vous sentiriez-vous si c’était votre mère, votre femme, votre sœur ou votre fille?”

Ce que nous, en tant qu’hommes, devrions faire est de montrer l’exemple à nos fils, un exemple de respect envers notre femme et toutes les femmes. Ne bavez pas et ne faites pas de commentaires grossiers aux sujets des ‘nanas sexy’ que vous voyez à la télé, quand vous conduisez ou dans les magasins. Beaucoup de parents ne semble pas le croire mais l’exemple des parents est une des plus grandes influences dans la vie d’un enfant. Comment nous en tant qu’homme, nous comportons nous, avec nos femmes et avec d’autres femmes, a une grande influence sur nos enfants. RÉVEILLONS-NOUS, nous influençons nos enfants tous les jours. Soyons une influence positive plutôt que négative. Nous pouvons faire mieux.

Plutôt qu’élever des machos hors-contrôle rempli d’hormones qui semble ne pas savoir ce que veut dire le respect pour les autres, essayons d’élever nos fils d’être des gentilshommes qui ont maîtrisé un contrôle sur soi et qui peuvent, à leur tour, aider leurs fils à faire de même.

Do unto others…

bloggers-for-piece-badge

(Descendez pour la traduction en Français.) Luke 6:31 records Jesus saying, “Do to others as you would have them do to you,” a simple but powerful idea which seems to be forgotten in today’s hectic world of instant gratification. What this idea is conveying is respect for others yet our modern society is losing this important, basic concept. A society without respect for others will not function correctly. It drifts towards anarchy as people selfishly feel that only what they want matters. And it this idea that the people at Charlie Hebdo have forgotten in their quest to attack and ridicule all things religious. How would they feel if a Muslim newspaper published obnoxious, insulting caricatures about their children or their parents? “Do to others as you would have them do to you.” It is this idea that the so-called religious people have forgotten, those who commit outrageous and barbaric acts in the name of a religion. And those people are not limited to the terrorists who act in the name of Islam. The actions of the Inquisition were no different. The actions of the Catholics and Protestants who tore Northern Ireland apart for many years were no different. The violence between Hindus and Muslims that led to Gandhi’s death was no different. The action of a Christian who kills an abortion doctor is no different. In all those cases, people were acting from negative emotions, not from this idea that we call the Golden Rule. “But the Golden Rule is a Christian concept,” some might say, “we can’t expect others to live according to that rule.” I’ve mentioned the book “World Scripture: Comparative Anthology of Sacred Texts” once before, a book that uses different themes to show what the various religions have in common. This time I’ll show you what this book does by copying the section about the Golden Rule:

THE GOLDEN RULE

The Golden Rule or the ethic of reciprocity is found in the scriptures of nearly every religion. It is often regarded as the most concise and general principle of ethics. It is a condensation in one principle of all longer lists of ordinances such as the Decalogue. See also texts on Loving Kindness, pp. 967-73. You shall love your neighbor as yourself.                                                                                                                                                                                                                           1. Judaism and Christianity. Bible, Leviticus 19.18 Whatever you wish that men would do to you, do so to them.                                                                                                                                                                               2. Christianity. Bible, Matthew 7.12 Not one of you is a believer until he loves for his brother what he loves for himself.                                                                                                                             3. 3. Islam. Forty Hadith of an-Nawawi 13 A man should wander about treating all creatures as he himself would be treated.                                                                                                                               4. Jainism. Sutrakritanga 1.11.33 Try your best to treat others as you would wish to be treated yourself, and you will find that this is the shortest way to benevolence.                          5. Confucianism. Mencius VII.A.4 One should not behave towards others in a way which is disagreeable to oneself. This is the essence of morality. All other activities are due to selfish desire.                                                                                                                                                                                                                                                                                      6. Hinduism. Mahabharata, Anusasana Parva 113.8 Tsekung asked, “Is there one word that can serve as a principle of conduct for life?” Confucius replied, “It is the word shu–reciprocity: Do not do to others what you do not want them to do to you.”                                                                                                                                                                                                    7. Confucianism. Analects 15.23 Comparing oneself to others in such terms as “Just as I am so are they, just as they are so am I,” he should neither kill nor cause others to kill.     8. Buddhism. Sutta Nipata 705 One going to take a pointed stick to pinch a baby bird should first try it on himself to feel how it hurts.                                                                                       9. African Traditional Religions. Yoruba Proverb (Nigeria) One who you think should be hit is none else but you. One who you think should be governed is none else but you. One who you think should be tortured is none else but you. One who you think should be enslaved is none else but you. One who you think should be killed is none else but you. A sage is ingenuous and leads his life after comprehending the parity of the killed and the killer. Therefore, neither does he cause violence to others nor does he make others do so.                                                                                                                                                                                                                      10. Jainism. Acarangasutra 5.101-2  The Ariyan disciple thus reflects, Here am I, fond of my life, not wanting to die, fond of pleasure and averse from pain. Suppose someone should rob me of my life… it would not be a thing pleasing and delightful to me. If I, in my turn, should rob of his life one fond of his life, not wanting to die, one fond of pleasure and averse from pain, it would not be a thing pleasing or delightful to him. For a state that is not pleasant or delightful to me must also be to him also; and a state that is not pleasing or delightful to me, how could I inflict that upon another? As a result of such reflection he himself abstains from taking the life of creatures and he encourages others so to abstain, and speaks in praise of so abstaining.                                                                                                                                                                                                                                                                            11. Buddhism. Samyutta Nikaya v.353 A certain heathen came to Shammai and said to him, “Make me a proselyte, on condition that you teach me the whole Torah while I stand on one foot.” Thereupon he repulsed him with the rod which was in his hand. When he went to Hillel, he said to him, “What is hateful to you, do not do to your neighbor: that is the whole Torah; all the rest of it is commentary; go and learn.”                                                                                                            12. Judaism. Talmud, Shabbat 31a “Teacher, which is the great commandment in the law?” Jesus said to him, “You shall love the Lord your God with all your heart, and with all your soul, and with all your mind. This is the great and first commandment. And a second is like it, You shall love your neighbor as yourself. On these two commandments depend all the law and the prophets.”                                                                                                                                                                13. Christianity. Bible, Matthew 22.36-40 So let’s all reflect on this Golden Rule, which seems to be a common teaching to all religions, and begin to live it as an example to those around us. Change begins by example, not by words. The more people show an example of respect for others, the easier it will become for others to follow that example.

WorldScripture

Faites pour les autres…

Luc 6:31 cite Jésus disant,Faites pour les autres ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous, ” une idée simple mais puissante qui semble être oubliée dans notre monde moderne de gratification instantanée. Ce que cette idée transmet est le respect pour les autres, pourtant notre société moderne perd ce concept de base qui est si important.

Une société sans respect pour les autres ne fonctionnera pas correctement. Elle dérive vers l’anarchie puisque les gens pensent égoïstement que leurs envies doivent être assouvies, rien d’autre ne compte.

Et c’est cette idée que les gens de Charlie Hebdo ont oublié dans leur quête d’attaquer et de ridiculiser toutes choses religieuses. Comment se sentiraient-ils si un journal musulman publiait des caricatures d’enfants ou de parents des personnes qui travaillent pour Charlie Hebdo?

Faites pour les autres ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous.

C’est cette idée que ceux qui se disent “religieux” oublient, ceux qui commettent des actes atroces et  barbares dans le nom d’une religion. Et ces gens ne sont pas limités aux terroristes qui agissent dans le nom d’Islam.

Les actes de l’Inquisition étaient similaires. Les actes des Hindous et des Musulmans en Inde, qui ont conduit à la mort de Gandhi étaient similaire. Les actes des catholiques et des protestants qui ont déchiré l’Irlande de Nord pendant trop d’années étaient similaire. L’acte d’un chrétien qui tue un médecin qui fait un avortement est similaire.

Dans tous ces cas, les gens concernés ont agi basés sur des émotions négatives,et  pas d’après cette idée qu’on appelle la Règle d’Or.

” Mais la Règle d’Or est un concept chrétien, ” certains pourraient dire, ” nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les autres religions vivent selon cette idée. “

J’ai déjà parlé du livre ” World Scripture: Comparative Anthology of Sacred Texts ” , c’est un livre qui utilise certains thèmes pour montrer ce que les différentes religions ont en commun. Cette fois je vais vous montrer ce que ce livre dit en copiant la section sur la Règle d’Or:

La Règle d’Or

On trouve la règle d’or, ou principe de réciprocité, dans les écritures de presque toutes les religions. Elle est souvent considérée comme le principe éthique le plus concis et le plus général. Elle condense en une formule unique toutes les listes plus longues de commandements, tels que le Décalogue – voir également les textes sur la Bonté d’Ame (pp. 684-87). Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Judaïsme et christianisme. Lévitique 19.18 Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux. Christianisme. Matthieu 7.12 Personne d’entre vous n’est un croyant, tant qu’il ne souhaite pas pour son frère ce qu’il se souhaite à soi-même. Islam. QuaranteHadiths de An-Nawawi 13 L’homme doit traiter toutes les créatures du monde comme lui-même entend être traité. Jaïnismes. Sûtrakritanga 1.11.33 Si quelqu’un s’efforce d’aimer les autres comme lui-même, la perfection qu’il cherche est tout près de lui. Confucianisme. Mencius 7.1.4 On ne peut pas se comporter vis-à-vis d’autrui d’une manière qui soit désagréable à soi-même; c’est l’exigence de la morale. Hindouisme. Mahâbhârata, Anusâsana Parva 113.8 Zigong demanda: “Y a-t-il un seul mot qui puisse guider l’action d’une vie entière? ” Le Maître dit: “Ne serait-ce pas considération: ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fît.” Confucianisme. Entretiens 15.23 Se comparant aux autres et faisant la réflexion, « ils sont exactement comme moi, je suis exactement comme eux,” il ne doit ni tuer ni pousser les autres à tuer. Bouddhisme. Sutta Nipâta 705 Que celui qui est sur le point de saisir un bâton pointu pour piquer un bébé-oiseau s’inflige d’abord ce traitement à lui-même:il sentira ainsi combien cela fait mal.religions africaines traditionnelles. Proverbe Yorouba (Nigeria) Celui dont tu penses qu’il doit être frappé n’est nul autre que toi. Celui dont tu penses qu’il doit être gouverné n’est nul autre que toi. Celui dont tu penses qu’il doit être torturé n’est nul autre que toi. Celui dont tu penses qu’il doit être asservi n’est nul autre que toi. Celui dont tu penses qu’il doit être tué n’est nul autre que toi. Un sage est sincère et il mène sa vie en comprenant que celui qui tue et celui qui est tué sont une seule et même personne. C’est pourquoi il ne fait pas violence aux autres et il ne pousse pas les autres à faire violence. Jaïnisme. Acaranga Sûtra 5.101-2 Le disciple noble réfléchit ainsi: « j’aime la vie et je ne veux pas mourir. J’aime la joie et je répugne aux douleurs. Si je suis privé de la vie par quelqu’un, c’est un fait qui n’est ni agréable ni plaisant pour moi. Si, moi, je prive quelqu’un d’autre de sa vie, ce ne sera un fait ni agréable ni plaisant pour lui, car il ne veut pas qu’on le tue, et il aime la joie, et il répugne aux douleurs. Ainsi, un fait qui n’est ni agréable ni plaisant pour moi doit être un fait qui n’est ni agréable ni plaisant pour quelqu’un d’autre. Donc, un fait qui n’est ni agréable ni plaisant pour moi, comment puis-je l’infliger à quelqu’un d’autre? » Le résultat d’une telle réflexion est que le disciple noble lui-même s’abstient de tuer les êtres vivants. Il encourage les autres à s’abstenir de tuer les êtres vivants. Il parle et fait l’éloge d’une telle abstinence. Bouddhisme. Samyutta Nikâyav.353 Un païen va voir Chammaï et lui dit: « Convertis-moi, mais à condition de m’apprendre toute la Thora pendant le temps que je peux tenir sur un pied. » Chammaï le chassa en le frappant avec la règle de maçon qu’il avait à la main. L’homme s’en fut trouver Hillel, qui le convertit: « Ne fais pas à ton prochain ce que tu n’aimerais pas qu’il te fasse, voilà toute la Thora, lui dit-il. Le reste n’est que commentaires. Va, et étudie-les. » Judaïsme. Talmud, Chabbat 31a “Maître, quel est le grand commandement dans la Loi?” Jésus lui déclara: « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le grand, le premier commandement. Un second est aussi important: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes. » Christianisme. Matthieu 22.36-40 Donc, réfléchissons tous à cette Règle d’Or qui semble être un enseignement commun à toutes les religions et commençons à vivre de cette façon pour être un exemple pour  ceux qui nous entourent. Un changement commence plus par un exemple que par des paroles. Plus de personnes montrent en exemple le respect des autres, plus facile ce sera pour d’autres à suivre cet exemple.